28 mars 2021

Les six sons thérapeutiques Liu Zi Jue

Tao Hungjing fut le premier à parler du Liu Zi Jue dans un ouvrage intitulé “Du soucis de la santé et de la longévité”. Il était connu pour sa contribution au taoïsme et appartenait à l’école Mao Shan sous les dynasties du Nord et du Sud (420-589). Il a passé une grande partie de sa vie comme ermite et a laissé de nombreux écrits. Selon lui, il y a une façon d’inspirer et six façons d’expirer, en prononçant les sons chui, hu, xi, he, xu et si.
Le fait de prononcer ces sons va fortifier respectivement les organes correspondants en éliminant le Qi “vicié” et en favorisant la circulation dans le méridien. La respiration reste le paramètre le plus important, elle doit être calme, souple et prolongée.

Chaque son correspond à un organe.

  • « XU »
    Le Foie

La prononciation du son « Xu » régule les fonctions du Foie. Cet exercice améliore la circulation du sang et de l’énergie interne. Le mouvement du corps associé fortifie les lombes et les genoux, ainsi que la digestion en mobilisant les organes. De plus, il favorise la circulation du Qi dans le Dai Mai (vaisseau ceinture).

  • « HE »
    Le Coeur

La prononciation du son « He » régule les fonctions du Cœur, notamment en le libérant des émotions négatives. Le mouvement des bras favorisent les fonctions des Reins. L’eau des Reins va rafraichir le feu du Cœur et le feu du Cœur va réchauffer l’eau des Reins. Ces deux organes sont très complémentaires. De plus, cet exercice mobilise les mains, les poignets, les coudes et les épaules, favorisant ainsi la souplesse des membres supérieurs et limitant le vieillissement de ces articulations.

  • « HU »
    La Rate

La prononciation du son « Hu » favorise les fonctions de la Rate et de l’Estomac. Le mouvement des mains associé à la respiration engendre un massage des intestins et de l’estomac, améliorant ainsi la digestion. Cet exercice stimule la circulation du Qi dans le ventre et renforce les muscles de la cavité abdominale.

  • « SI »
    Le Poumon

La prononciation du son « Si » favorise les fonctions du Poumon et l’aide à se débarrasser du Qi vicié. Le mouvement associé va permettre à la cage thoracique de se remplir d’air frais. La contraction du bas ventre fait remonter le Qi depuis le Dan Tian, améliorant ainsi la respiration. La stimulation des muscles des épaules, des omoplates et du cou lubrifie les articulations de cette zone et réduit la fatigue musculaire.

La prononciation du son « Chui » régule les fonctions des Reins. Les mouvements associés fortifie les lombes et l’abdomen. Cet exercice prévient le vieillissement.

  • « XI »
    Le Triple Réchauffeur

La prononciation du son « Xi » favorise la circulation de l’énergie dans le méridien du triple réchauffeur. Il améliore les fonctions de tous les organes. Cet exercice régule la circulation du sang et du Qi dans tout le corps.

Initialement, seuls les sons étaient utilisés dans cet exercice, puis différents mouvements ont été rajoutés, en fonction des courants de pensées, pour favoriser la pratique et renforcer les effets.
La version que j’ai choisi de pratiquer et d’enseigner est composée de mouvements relativement simples. Elle fait partie des « Nouveaux exercices du Qi Gong pour la santé » , compilés par l’Association chinoise du Qi Gong pour la santé.